Voyager en van : conseils pratiques

Nos première expérience en vadrouille en van nous ont permis d’identifier quelques conseils et bonnes pratiques. Ces fameuses petites choses qui permettent de profiter de toute la liberté qu’offre la van life.

Cet article a pour objectif de regrouper tous nos conseils et anecdotes sur le voyage en van. On essaiera de le maintenir à jour au fur et à mesure de nos vadrouilles.

Louer le van à côté de la maison, ou sur place

Les deux ont des avantages. Personnellement, nous avons principalement loué sur Toulouse directement (même pour aller en Bretagne).

Louer depuis la maison

  • Déjà parce qu’à Toulouse nous avions Va Vis Van ahah (c’est déjà une bonne raison). On fait marcher des petites entreprises qui se lancent, et en plus qui sont du coin.
  • Le voyage en van se fait aussi sur le trajet vers la destination ‘finale’. On peut découper le trajet en étape, en profiter pour visiter ce fameux village dont on a tant entendu parler et qui fait un ‘petit détour’, ou ce parc d’attraction que tes enfants te demandent depuis déjà super longtemps. Clairement ça c’est la principale raison. Si vous décidez vous aussi de faire ça, vous pourrez donc faire une bonne partie de la route sur les nationales et départementale : moins de péage, moins de consommation d’essence.
  • Tu peux préparer, ranger, et approvisionner ton van directement depuis la maison.

Mais…

  • Le coût total du voyage va augmenter (plus ou moins en fonction de la taille du van):
    • Le péage, certains van sont de la même catégorie que la voiture mais ce n’est pas la majorité.
    • Essence, les véhicules étant un peu plus gros et lourds, ils ont tendance à consommer plus d’essence.
    • Tu risques de payer une ou deux journées de plus ton van
    • Mais, si tu décides de faire des stops sur le trajet, en van tu n’auras normalement pas besoin de payer ta nuit.

Les Sites/applications utiles à télécharger

Trouver le meilleur spot

Can life conseil pratique

La question que l’on se pose le plus quand on voyage en van : Où va-t-on dormir ce soir? Et c’est la plus belle question, vous pourrez dormir dans des endroits que peu de personnes ne connaissent, sur des points de vues 4* et ça souvent gratuitement. Alors pour nous c’est la question existentielle pour un séjour réussi. Pour vous aider, plusieurs outils sont à disposition:

Park4Night : une communauté de voyageurs qui regroupe tous les spots gratuits/payants pour les stationnements de jour ou de nuit. Petit conseil : regardez les notes et les commentaires des internautes pour être sûr de la pertinence du spot et surtout de son accessibilité. On avait la version gratuite, suffisante pour un voyage, mais pour les habitués la version payante est plus confortable et donne accès à plus de choses (filtres, spots etc.).

France passion : c’est une communauté d’agriculteurs, vignerons etc. qui proposent un emplacement sur leur propriété privée. Parfois vous aurez accès à des facilités, parfois non. Il est de coutumes d’échanger avec le propriétaire et pourquoi pas repartir avec une bouteille de vin, de jus, un pot de miel etc. On est généralement très bien reçu. L’accès au réseau nécessite une adhésion. Si vous louez chez un loueur, n’hésitez pas à lui demander si il est abonné.

Google Maps : On n’y pense pas tout le temps mais google maps, et la vue satellite permet souvent de trouver des parkings, des petits bouts d’un champ libre etc. Qui peuvent être de superbes spots au calme pour dormir. Faites attention de ne pas vous retrouver sur un terrain privée.

Airbnb/Home Camper : Certains particulier peuvent proposer un bout de leur terrain, l’accès aux sanitaires ou autre. Vous pourrez retrouver ces annonces sur ces plateformes. Les principaux avantages : vous serez en sécurité, ce n’est pas très cher, et ça peut vous sauver dans les zones de stationnement très règlementé.

  • Camping municipaux / Aires de Camping-Car : Les villes mettent souvent à disposition des places camping-car avec des commodités de base. Ou un camping municipal, c’est souvent la solution la plus économique si on ne fait pas de ‘camping sauvage’. Ces emplacements sont souvent renseigné sur Park4Night.
  • Un autre endroit auquel on pense moins, c’est les parking des églises dans les villages. Souvent assez grands pour les campings cars et surtout gratuits. Ils sont souvent proches d’un point d’eau également.

À vérifier avant de s’installer

Il y a plusieurs règles et restrictions pour être le bon élève de la van life:

  • Ne pas dormir dans les parcs nationaux, sites classés,
  • Ne pas s’installer sur des terrains privés. Les parkings de monuments, ou visites sont souvent des propriétés privées, si vous souhaitez vous installer vous pouvez demander au gestionnaire du lieu. Il arrive qu’ils acceptent à condition de ne pas montrer de signe de camping, et de partir tôt.
  • Hors zone de camping officiel, évitez les signes de camping : ne rien laisser dehors (tables, chaises etc.), cales etc.
  • Bien regardez s’il n’y a pas de panneaux de signalisation à l’entrée ou à côté de votre zone de stationnement. Sur certain spot il est interdit de « camper », hors saison cela peut être plus flexible mais faites attention de ne pas laisser des signes apparents de « camping »

N’hésitez pas à vérifier un peu avant (dans la journée, ou avant en haute saison) où vous allez dormir, pour avoir le temps de trouver un plan B. Certaines zones, notamment les plus touristiques, interdisent de plus en plus les camping-cars/vans. Dans ces cas là n’hésitez pas à passer par des camping, France-Passion ou location de terrains chez un particulier.

Organiser son voyage

Hors mis les grands classiques de l’organisation de voyage (blog, guide etc.), des petits plus qui pourront vous aider sont:

Komoot: un site d’inspiration, d’itinéraires pré-enregistrés pour vous guider dans vos aventures

VisoRando : un peu plus spécialisé dans la marche, et la randonnée. Cette application vous permettra de trouver des randonnées (de tout niveau), les télécharger et avoir votre suivi même hors connexion pour ne pas vous perdre.

Google maps : une récente découverte. Alors tout le monde connaît google maps, mais nous n’avions jamais pensé à fouiller la carte en mode satellite pour trouver des cascades inconnues, des points de vues secrets et des jolis petits bouts de France et autres.
L’autre petit + : on peut télécharger des bouts de cartes pour pouvoir les retrouver hors connexion.

Maps.Me : Propose des cartes hors lignes avec la recherche par catégorie possible

Vie pratique

internet

Eh oui, lorsque l’on vie en van il n’y a pas la box pour nous fournir une connexion internet. C’est aussi la joie de la vanlife, mais parfois internet restent quand même bien utile. Pour avoir un accès vous avez plusieurs solutions:

  • Avoir son propre accès internet : une clef 4G ou son téléphone
  • Wifi Map : vous permet de trouver des points d’accès wifi lors de vos voyages. Plus de 50 pays sont présents sur l’appli/

BEsoins essentiels : eau, vidange etc.

Avec le spot pour dodo, vous avez là les questions les plus importantes, puisque c’est un peu vos besoins essentiels pour pouvoir vivre dans votre van : la gestion de l’eau, et de l’électricité.

Électricité

Pour l’électricité, il y a deux cas possibles : vous avez une batterie indépendante de celle du van ou non. Si vous êtes connectée à la batterie de la voiture, soyez très vigilant de ne pas la vider, sinon vous risquez d’avoir du mal pour redémarrer le lendemain.

Eau

Concernant l’eau, pensez à bien vérifier votre niveau d’eau régulièrement. En fonction de la qualité de la sonde, de l’inclinaison du van et de la cuve il peut y avoir un petit écart entre l’indicateur de quantité restante et la réelle quantité. Vérifiez donc l’évolution et n’attendez pas le dernier moment pour recharger en eau! (Faites pas comme nous du coup où on s’est retrouvé en plein été sans eau ni pour manger ni pour boire)

Et également il ne faut pas oublier de regarder le réservoir d’eaux usées!

Les spots recharges en eau, et vidanges (toilettes et eaux usées) sont en bien renseignés sur park4night ou MapsMe. Vous les retrouverez souvent :

  • Proche des stations services, ou des parkings des centres commerciaux
  • Dans les campings
  • Dans les aires de stationnement pour camping-car mises à disposition par la municipalité
Essence

Rien de très extraordinaire ici, c’est une problématique qui touche tout automobiliste, en van ou non. La particularité du van est qu’il a tendance à consommé un petit peu plus.

Les applications qui pourront vous aider pour trouver une station essence:

  • Gasoil Now : qui vous donne les stations essences les plus proches et surtout les moins chères
  • Waze : qui répertorie les stations les plus proches et dont le prix est régulièrement renseigné par les utilisateurs
  • Google Maps : pour gérer et optimiser vos itinéraires
  • MapMe : qui vous aidera avec son mode hors connexion pour localiser des stations essences
  • Mappy : qui vous permettra d’estimer votre consommation, ma et gérer le coût et l’itinéraire de vos trajets

sécurité

Si vous avez votre propre van, n’hésitez pas à vous munir de sécurité supplémentaires : des verrous, des cadenas solides etc. Un Van est une réelle source de motivation chez les cambrioleurs.

Si vous avez des objets de valeurs et que vous ne pouvez pas les prendre avec vous, essayez de les cacher. Notamment dans des tiroirs (etc.) accessibles que si le coffre est ouvert, ou sous une trappe secrète.

Certaines personnes conseils ne de pas fermer les rideaux, en ayant ranger à l’intérieur

quoi emporter?

Il y a des petites choses qui peuvent vous sauver la vie plus d’une fois, dont on n’a pas forcément besoin tous les jours mais qui font la différence en van.

Les commandement du sac du voyageur en van commencent par:

  • Voyager léger, eh oui vous n’allez pas vivre dans 60m2 et vous pourrez vite vous encombrez. Allez à l’essentiel
  • Un maillot, notamment si vous avez une couchette extérieure sur votre van ou une douche solaire.
    Vous pourrez aussi profiter des escapades dans des piscines, spas, campings pour profiter d’une douche bien chaude.
  • Les lingettes pour bébé : Lorsque l’on a la douche à l’extérieur il fait parfois froid, ou vous n’êtes pas toujours dans une aire où vous pourrez avoir assez d’intimité pour prendre la douche. Dans ces cas là une toilette du petit chat est la bienvenue.
  • Des claquettes, pour vos sorties rapides du van
  • De l’anti moustique, de la citronnelle, on vit beaucoup dehors et gare aux zones remplies de moustiques
  • Ne prenez pas trop d’affaires de valeurs
  • To be completed, n’hésitez pas à nous dire en commentaire quels sont vos indispensables

Quel type de van choisir ?

Lors de nos différents voyages nous avons loué notre van chez Va Vis Van, nous allons très probablement faire référence à Shelley (Fourgon : Fiat Ducato), Bill (Van : Renault Trafic), Jasmine (Van : Volkswagen California avec toit ouvrant). Ils représentent le panel des vans les plus courants.

Les critères à regarder

  • La Taille du van, il conditionne beaucoup de choses
    • Le Confort de vie, plus le van est grand plus il sera confortable d’y vivre
    • Le Confort de conduite, si on n’a pas l’habitude de conduire des gros véhicule cela peut être déstabilisant. Personnellement sur le Trafic on avait l’impression d’être comme dans une voiture. Le Ducato se conduit également très bien, mais il faut un petit temps d’adaptation pour s’approprier la taille.
    • Prix, plus on vise grand plus les dépenses augmentent : essence, péage, parking etc.
  • Est-il équipé d’un chauffage?
    • On est team pas frileux et on préfère le plaid au chauffage, mais en fonction de la période où vous partez il peut s’avérer indispensable. Et tous les vans ne sont pas équipés.
  • Y-a-t-il des volets ? Normalement c’est présent sur tous les véhicules de loueurs mais bon sait on jamais.
  • Le nombre de prise (USB et autre) et la capacité ! En effet les PC notamment nécessite un minimum de puissance pour se recharger et donc des prises spéciales.
  • La batterie est-elle branchée sur la batterie de la voiture ou est-elle indépendante?
    Si elles ne sont pas indépendante, il faut faire attention à ne pas la vider car vous allez avoir du mal à démarrer le lendemain. Surtout si vous avez un chauffage…

On avait fait un article détaillé pour Va Vis Van sur la comparaison de Bill et Shelley, vous pourrez le retrouver ici.

Quand partir en van en France ?

Du point de vue la fréquentation et de la tranquillité, on vous conseille vraiment le hors saison, ou mi saison. En France par exemple mai/juin ou septembre/octobre. Vous trouverez plus facilement des emplacements tranquilles, insolites et avec ce jolies vues. De plus, le voisinage peuvent rapidement ne pas apprécier la présence de van lorsqu’il y a beaucoup de monde en haute saison, et les autorités sont plus strictes et intransigeante sur le stationnement et autre.

Par rapport à la météo, vous pourrez profiter de la vie dehors sans vous marcher dessus dans le van, et en fonction des équipements de votre véhicule vous n’aurez pas trop froid à ces périodes. (Ni trop chaud d’ailleurs)
Cela dit, lorsque le van est équipé, que l’on a peut être plus l’habitude, un road-trip en hiver doit être top à faire !

Nos comptes vanlife préférés

Il y a plusieurs comptes que l’on adore pour différentes raisons, et que l’on trouve plutôt complémentaire.

  • Gregsway, on adore ses van tour, suivre ses aventures à travers ses vlogs toujours riches en découverte. Pour retrouver Gregsway, c’est ici.
  • LittleGypsy : une jeune femme qui vit dans son van, qui nous raconte ses vadrouilles et comment profiter de la van Life tout en voyageant seule. Pour retrouver LittleGypsy, c’est ici.
  • Samfaitvoyager : des personnes que l’on suit depuis quelques temps, de jolies vadrouilles qui inspirent, toujours imagées avec de superbes photos. Pour les retrouver, vous pouvez cliquer ici.

1 réflexion au sujet de « Voyager en van : conseils pratiques »

Les commentaires sont fermés.